Charisme de la fraternité

Il se résume d’une façon unique dans l’écho de don Bosco :

«  Evangéliser en éduquant et éduquer en évangélisant ».  Les membres
de la fraternité vivent un charisme simple et tout orienté vers la mission
en monde éducatif. La fraternité des apôtres de la vie est né de l’intuition
de créer une communion de prière entre chrétiens désirant œuvrer pour
l’évangélisation dans le monde des enfants et des adolescents. Elle veut
former des jeunes hommes désirant se consacrer dans le ministère
sacerdotal au profit d’œuvres apostoliques de jeunesses dont celles
créées en 1999 (Compagnie et école Secouriste Sainte Barbe) et 2004
(Bethabara avec Pierrick et Marie Thirel)

La rencontre providentielle du père Marie Angel Carré ( frère de la
communauté saint jean) avec 2 couples en 2006 a permis de commencer à
vivre un esprit de communion dès le 15 Aout 2006, date de la consécration
des premiers membres à la vierge Marie en L’église de Préfailles en Loire
Atlantique.

La fraternité est fondée pour servir les familles de cette
communion d’apôtres de la vie et être en coopération avec elles en ce qui
concerne les mêmes aspirations apostoliques  citées dans Vatican II :
– conseiller et aider les adolescents
– aider à la bonne marche des écoles
– adopter des enfants abandonnés
-aider les fiancés et soutenir les époux et familles dans leur difficultés

La fraternité emprunte la spiritualité du renouveau charismatique
recherchant dans son zèle, ses méthodes et ses expressions, celle de
l’effusion de l’Esprit Saint, de la manifestation de ses dons divers (sanctifiants
et charismatiques) et de la vie communautaire.

Attachée à l’expression
« culture de pentecôte » (Saint Jean Paul II), la fraternité veut s’attacher
particulièrement à l’Esprit Saint, âme et mémoire de l’Eglise. Elle trouve sa
place dans «  l’apostolat de l’effusion de l’Esprit Saint, renouveau intérieur qui explicite et renouvelle la grâce sanctifiante » (Mgr Alberto Taveira,
archevêque Palmas)

Veille et consolation en Marie

Nous désirons être des veilleurs, veilleurs de l’aube nouvelle, confiants
à l’extrême puisque l’écriture dit : « Mon âme attend plus sûrement le
Seigneur qu’un veilleur n’attend l’aurore » (psaume 129). Veiller, c’est
louer et adorer, afin qu’Il vive en nous.

Nous désirons être des consolateurs, face aux innombrables douleurs
de ce monde, et répondre à l’appel de Dieu :« Consolez, consolez mon
peuple » (Isaïe 40, 1).
Si la devise de la fraternité a choisi d’inscrire  » en Marie  »  c’est pour que
toute la vie d’un apôtre soit enveloppé de son manteau.
Notre famille spirituelle est sous la paternité spirituelle de :
-Saint Jean Baptiste, le précurseur de Béthabara. Son ministère est un
ministère de Consolation, de retour vers Dieu, de manifestation de la
tendresse miséricordieuse de Dieu.

-Saint Gabriel Archange, l’Annonciateur de Nazareth. Son ministère
est un ministère de veilleur et d’annonciateur de la Vie ! Il voit la Face
de Dieu et veille sur l’enfant Dieu tout au long de sa vie.
-Saint Jean Bosco, l’éducateur…
-Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus, le docteur.